20/06/2019

Rapport d'activité 2018

Version imprimableVersion pdf
 
Le bilan de l'activité du Centre national de la chanson des variétés et du jazz pour 2018 témoigne de l’investissement important de son équipe, de l’engagement des membres des instances dans les chantiers menés ainsi que de la collaboration étroite de l’établissement avec l’ensemble des professionnels du secteur du spectacle vivant de musiques actuelles et de variétés.
 
2018 a vu l'aboutissement de la réforme des programmes d'aides, le développement et le renouvellement des partenariats avec les collectivités territoriales, la publication et le lancement de nouvelles études. Parallèlement l’établissement poursuit sa transition numérique à travers la refonte de son système d’information visant à dématérialiser les échanges avec ses usagers et à améliorer l'identification des représentations. Comme le prévoyait la loi de finances rectificative pour 2015, le CNV a réuni deux fois le comité d'engagement du Fonds d'urgence au spectacle vivant. Pour sa dernière année d'exercice, celui-ci a soutenu 226 structures à hauteur de 2,9M€. Sur les trois années de son fonctionnement, il aura permis d’aider 994 structures, pour un montant total de 20,6 M€.
Les principaux indicateurs de perception font état d'un léger recul de la perception de la taxe fiscale sur les spectacles qui s'élève à 31,9M€ en 2018 contre 32,8M€ en 2017 (-3%). Le rapport d'activité ne permet pas d'étudier précisément la physionomie des représentations mais il est possible que l'impact du changement d'outil ait perturbé l'identification de séances qui seront rattrapées en 2019.
 
Malgré une activité intense, l'équipe et les commissions du CNV ont instruit et soutenu un nombre de dossiers en augmentation par rapport à 2017. Les dispositifs nationaux (aides à la création/production, aides à la structuration et au développement professionnel, aides à la diffusion et aux entreprises) ont octroyé des aides à 997 projets (+10% vs 2017) pour un montant global de 11,7M€, en progression de 6% par rapport à 2017. Parallèlement aux réunions des commissions, des groupes de travail composés de membres d’instances se sont tenus sur les sujets liés à la responsabilité sociétale des entreprises. Ces travaux ont abouti à la classification des critères des commissions selon les trois piliers du développement durable : économique, social / sociétal, et environnemental. Les réflexions sur le sujet de l'égalité femmes-hommes ont conduit à la refonte des formulaires de demandes qui recueillent désormais la répartition par genre dans les équipes du projet et de la structure qui le porte.
 
 
Du coté des conventions avec les collectivités territoriales, le CNV a signé 2 nouveaux contrats de filière avec les régions Occitanie et Pays de la Loire, en plus des partenariats en cours avec les régions Normandie, Bretagne, Centre-Val de Loire, Nouvelle-Aquitaine et Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ces partenariats associent les régions, parfois les départements, les Directions Régionales des Affaires Culturelles de chaque territoire et les acteurs opérationnels comme les réseaux de musiques actuelles. Au total, ce sont plus d'une vingtaine d'appels à projets qui ont été lancés en 2018 et qui ont permis soutenir 102 demandes pour un montant total de 884K€.
 
Le Centre de ressource et l'observatoire de la musique qui a rejoint le CNV en 2017 ont maintenu le rythme de leurs travaux avec la publication des études sur la diversité musicale dans les médias, les statistiques sur la diffusion des spectacles de musiques actuelles et de variétés en France et leur déclinaison en région. En parallèle, le CNV a lancé début 2018 une étude exploratoire et partenariale sur le développement de carrière intitulée «Artistes au centre». Les réflexions se sont également poursuivies sur les moyens et les indicateurs à mobiliser en vue de la création de l'observatoire de l'économie de la filière musicale prévu dans le futur Centre national de la musique.
 
LES CHIFFRES CLES 2018 :

FACTURATION NETTE DE TAXE FISCALE : 
31,9M€ (-3% vs 2017)

NOMBRE DE REPRÉSENTATIONS FACTURÉES : 
78 563 (-3% vs 2017)

FOND D'URGENCE : 
2,9M€ (-46% vs 2017) versés à 226 structures (-5% vs 2017)

AIDES NATIONALES :
28,5M€ (-10% vs 2017) octroyés à 934 structures (+4% vs 2017)
dont

  • Droit de tirage
    16, 7M€ (-10% vs 2017) reversés à 610 structures (+2% vs 2017)
  • Aides non remboursables
    10,5M€ (+7% vs 2017) octroyés à 544 structures (+8% vs 2017)
  • Aides remboursables
    1,1M€ (+1% vs 2017) accordés à 59 structures (+13% vs 2017)
  • Aides non financières
    38K€ (+111% vs 2017) octroyés à 8 structures (+100% vs 2017)

 

PROGRAMMES TERRITORIAUX :
3,1M€ (+ 86% vs 2017) octroyés à 128 structures (+25% vs 2017)
dont

  • Conventions et contrats de filière
    1,1M€ (+15% vs 2017) à 102 structures (+25% vs 2017)
  • Convention de partenariat Ville de Paris
    2M€ (+187% vs 2017) à 26 structures (ns vs 2017)

 

CONTACTS - RENSEIGNEMENTS
Service communication
Corinne BRET - Nathalie LEDUC
E : communication@cnv.fr
T : 01 73 02 31 19