Statistiques sur la diffusion des spectacles

Version imprimableVersion pdf
Depuis le 1er janvier 2005, le Centre National de la Chanson, des Variétés et du Jazz (CNV) est chargé de toutes les opérations nécessaires à la perception de la taxe sur les spectacles de variétés (opérations d’assiette, de liquidation et de recouvrement). Le CNV collecte depuis cette date les informations nécessaires à la perception de la taxe auprès des déclarants ainsi que quelques informations complémentaires. C'est le traitement de ces informations qui permet l'élaboration des statistiques de diffusion des spectacles de variétés et de musiques actuelles publiées annuellement par le CNV (au troisième trimestre de l'année suivante en raison des délais de déclaration).

 

La diffusion des spectacles de musiques actuelles et de variétés en France en 2016

  • 63 339 représentations payantes (+9%)
  • 24,4 Millions d’entrées payantes (+6%)
  • 813 Millions d'euros de recettes de billetterie (+7%)
 
TÉLÉCHARGEZ LA PUBLICATION COMPLÈTE ET LA SYNTHÉSE CI-CONTRE >>>
 

Les indicateurs généraux 2016 confirment la vitalité du spectacle vivant avec 63 339 représentations payantes dans le champ du CNV (+9% par rapport à 2015), 24,4 millions d’entrées payantes (+6%) et 813M€ de billetterie générés (+7%). La croissance entre 2015 et 2016 s’inscrit dans la continuité de celle observée au cours de la dernière décennie.

Ce que relève cette 12e édition, c’est d’abord le retour des artistes de très grande notoriété, capables de remplir des stades ou de très grandes jauges. La présence des grands spectacles retrouve son niveau de 2013, sans accentuer le poids des 50 plus gros redevables. La croissance de la diffusion des spectacles présentés dans des lieux de très grande jauge n’a nullement obéré celle des lieux aux capacités d’accueil plus modeste. Les lieux de types SMAC ont ainsi présenté une croissance de 8% du nombre de représentations, de 13% leur fréquentation et de 17% leur billetterie. La vitalité de l’offre s’observe aussi du côté des lieux de petite jauge. Il est notable que leur fréquentation s’est accrue (3% pour les représentations données devant moins de 200 spectateurs) même si leurs recettes de billetterie restent modestes. La fréquentation des festivals est stable après une forte croissance en 2015 (+2% contre +11% en 2015). En dehors des festivals, la fréquentation connaît une forte progression de 7%. Les genres et la typologie des redevables sont également observés dans cette étude qui délivre cette année une déclinaison par région. Outil stratégique au service des territoires, ces chiffres seront également utiles dans le cadre des échanges sur les conventions de partenariats signées entre l’établissement et les régions.

 

 

push: