16/10/2015

CHIFFRES DE LA DIFFUSION DES SPECTACLES

Version imprimableVersion pdf
 
Plus de 60 000 représentations
25 millions d’entrées (représentations payantes)
746 millions d’euros de recettes de billetterie
 
Le Centre National de la Chanson, des Variétés et du Jazz (CNV) a présenté la 9e édition des Chiffres de la diffusion des spectacles de variétés et de musiques actuelles ce vendredi 16 octobre dans le cadre du MaMA. Les chiffres 2014 confirment le dynamisme de ce secteur qui reste pourtant fragile.
 
Pour la deuxième année consécutive, la fréquentation s’accroît nettement (+8%) grâce à la vitalité de l’offre et à un public au rendez-vous : accroissement du nombre de représentations de 8% avec une relative stabilité de la fréquentation moyenne par représentation. Pourtant, l’année 2014 caractérisée par une présence moins marquée des artistes de très forte notoriété que celle observée en 2013, aurait pu s’inscrire à la baisse. Tel n’a pas été le cas. Les recettes de billetterie se sont accrues (+3%), certes moins fortement du fait de la réduction du prix moyen du billet : de 34€ à 32€ (-4%) liée à la baisse du nombre de représentations en très grande jauge proposées à des prix plus élevés. Le prix médian reste quant à lui stable à 13€.
 
Cette présence moins forte des grosses têtes d’affiche et la fermeture pour travaux une partie de l’année du Palais Omnisport de Paris Bercy se ressentent logiquement sur la diffusion en Ile-de-France : -1% de fréquentation et -8% en recettes de billetterie malgré une croissance de +2% du nombre de représentations.
 
Si les lieux de très grande jauge s’inscrivent en repli, celui-ci est compensé par les très bons résultats pour les salles de grande jauge (de 1 500 à 6 000 entrées par représentation) au rang desquels figure le réseau des 17 salles Zénith qui affiche un fort dynamisme : +28% des recettes de billetterie. Le réseau représente avec 2% du nombre de représentations, 13% de la fréquentation et 18% de la billetterie. Il confirme son utilité en tant qu’outil d’irrigation du territoire pour les spectacles et les artistes de grande envergure.
 
L’irrigation des territoires c’est encore et surtout toutes les représentations portées par les producteurs et diffuseurs dans des lieux de plus petite jauge, spécialisés ou non. Les représentations se déroulant devant moins de 200 personnes connaissent une progression de leur nombre comme de leur fréquentation de +7%. Elles représentent près de 60% du nombre total de représentations, garantissant la diversité des spectacles proposés.
 
Quant aux festivals, quelle que soit leur taille, leur poids dans le total de la diffusion s’accroît légèrement en 2014 pour représenter désormais 20% de la fréquentation payante et 17% de la billetterie.
 

 
 
CONTACT PRESSE
Corinne BRET
01 56 69 11 40