16/10/2013

Le CNV au MaMA

Version imprimableVersion pdf
FINANCER LE DÉVELOPPEMENT DE SON ENTREPRISE, DES OPPORTUNITÉS MÉCONNUES :
Jeudi 17 octobre à 16h30 -  Centre Musical Fleury Goutte d'Or - Salle de conférence 1

Dans une économie en mutation,  la nécessité  s’impose de reconnaître les entreprises du spectacle vivant comme des acteurs économiques à part entière, alors même qu’elles  font  face à des difficultés croissantes de financement de leurs projets.  Elles font certes appel aux dispositifs d’aide spécifiques existants en leur faveur : aides de l’Etat et des collectivités territoriales, des SPRD, du CNV, de partenaires privés …   Mais qu’en est-il des financements de « droit commun » qu’elles peuvent aussi mobiliser pour la création et le développement de leurs activités?  Le ministère  de la culture et  de la communication (DGMIC) a publié en juin dernier un guide qui recense les dispositifs ouverts à tous les secteurs de l’économie, des garanties bancaires aux fonds d’avances, encore trop peu utilisés par les créateurs d’entreprises de la filière musicale pour leur structuration (besoin en capitalisation, en investissement...).

Cet atelier propose un échange sur l’accès à ces dispositifs par les entreprises du spectacle vivant et plus généralement  de la filière musicale en présence des représentants des organismes financeurs : Quelle connaissance du secteur ceux-ci ont-ils?  Quelles sont les éventuelles réticences des entreprises à les solliciter ou les obstacles qu’elles rencontrent ? Sont-elles bien informées et maîtrisent-elles les modalités et procédures ? Quelles sont les expériences réussies ?
 
Philippe TILLY, Ministère de la culture et de la communication - DGMIC
Soizic HUET, CREATIS, résidence d’entrepreneurs culturels
Sebastien SAUNIER, IFCIC , Institut pour le financement du cinéma et des industries culturelles
Bertrand AUBONNET, PBOX - bertrand.aubonnet@pbox-concerts.com
Vincent JAVICOLI, Union Régionale des Sociétés Coopérative d’ Ile de France
 
>>> Atelier animé par Alain BEUVE-MERY, Le Monde
 
LA CAPTATION DU SPECTACLE VIVANT ET SES NOUVEAUX MODES DE DIFFUSION :
Vendredi 18 octobre à 12h30 - Centre Musical Fleury Goutte d'Or  - Salle de concert

En moins de dix ans, l’accès à la musique « live » s’est profondément transformé.  La place de concert ou de festival n’est plus le moyen exclusif de voir un artiste. L’accélération de la dématérialisation des supports, la simplification des modes d’enregistrements et de diffusion des œuvres, l’explosion des fournisseurs d’accès et de contenus ou des réseaux sociaux, l’accélération vertigineuse de l’accès aux œuvres  ont bouleversé la donne

Si l’on entend régulièrement des analystes expliquer que le spectacle vivant supplante désormais la musique enregistrée dans l’économie de la musique,  on constate aussi que sa diffusion éclatée, notamment sur internet,  en direct ou en différé, de façon  licite ou illicite, soulève de vrais interrogations . Les producteurs de spectacle de variétés ont très tôt revendiqué un droit voisin au droit d’auteur en cas de captation et d’utilisation de ces enregistrements sous tout support. Le rapport Lescure  reconnaît l’opportunité de nouvelles sources de financement pour la filière musicale, et suggère de même la reconnaissance d’un droit sui generis du producteur.

Le CNV propose pour sa part l’extension de la taxe fiscale sur les spectacles aux représentations diffusées par ses nouveaux modes d’exploitations des œuvres. Leur multiplicité  (web, réseaux sociaux, salles de cinéma) montre en effet que le dispositif actuel d’aide à la production et la diffusion de spectacles doit s’élargir pour augmenter les capacités de soutien à la diversité et au renouvellement. 

La conférence que le CNV organise en partenariat avec le MaMA a pour objet de faire le point sur ces questions, en lien avec l’ensemble des professionnels concernés

Boris VEDEL, Directeur général  Morgane Productions 
Gilles PETIT, Producteur Little Bros Productions
Maître Olivier LEDRU, Avocat 
Malika  SEGUINEAU, Secrétaire Générale  du PRODISS 
Manfred TARI, Journaliste Pop 100
Antoine NAZARET, Responsable contenus Dailymotion
 
>>> Débat animé par Jacques RENARD,  directeur du CNV